Savoir pourquoi je suis concerné-e ?

1. Chacun peut être concerné au moins une fois dans sa vie : soyez vigilant !

Le virus de l’hépatite C se transmet par le sang, principalement dans certaines situations à risque auquel chacun peut être exposé un jour dans sa vie :
– Partage de matériel de toilette infecté (brosse à dents, rasoir, coupe ongle…).
– Piercing ou tatouage réalisé sans matériel à usage unique ni recours à des méthodes de désinfection adéquate.
– Réutilisation ou mauvaise stérilisation de matériel médical.
– Rapports sexuels (en présence de sang).
– Partage de matériel d’injection de drogues.
transfusion de sang et de produits sanguins n’ayant pas fait l’objet d’un dépistage (hors de France).
– Transmission par une mère infectée à son nourrisson.

2. Le virus et les symptômes alertent rarement d’une infection.

Une fois que le virus s’installe, les symptômes sont généralement bénins, banaux voire grippaux aux premiers stades de la maladie. Difficile d’être alerté d’une éventuelle infection (mis à part peut-être une fatigue longue ou inexpliquée, des problèmes de concentration…).
Le porteur peut l’avoir en lui plusieurs années sans le savoir et a ainsi contaminer d’autres personnes, à commencer par son entourage.

3. Les conséquences peuvent être vraiment graves.

La maladie peut avoir plusieurs conséquences parmi lesquelles la survenue d’une cirrhose (affection chronique du foie). Le virus favorise également le cancer du foie (10 % des cas). 20% des personnes qui développent la maladie de façon aiguë peuvent guérir toutes seules (ces personnes ne peuvent plus transmettre le virus).

Savoir pourquoi je suis concerné-e ?